IICS

View count: 212

Anti-China rhetorics in Taipei Times in the context of the agitation in Hong Kong and of the coronavirus epidemic or : LTI revisited

Anti-China rhetorics in Taipei Times in the context of the agitation in Hong Kong and of the coronavirus epidemic or : LTI revisited

-Alain Brossat, Philosophy, Université Paris 8 / Institute of Social Research and Cultural Studies, National Chiao Tung University

This research is based on two theoretical references – Michel Foucault's analytics of discourse and police of statements (énoncés) on the one hand and Victor Klemperer's notes on the language of the Nazi regime and administration (LTI, Lingua Tertii Imperii, a Philologist's Notebook) on the other.
It aims at showing how an organ of the press can allot to itself  the task of manufacturing the figure of an enemy and, with this aim in view, coin a set of  rhetorics destined to set the norms of  political and ideological correctness in the context of a new Cold War. This is the Taipei Times version of LTI – the Lingua of  Taiwanese Independence, a jargon made of insults, erratic historical comparisons, blatant distorsions of reality and obsessional denunciation of the enemy. This research aims at analysing how this operation relies on linguistic strategies and tactics, being lead or run like a war. The goal of this operation is to condition the readers by using the same key-words, mantras, arguments in the most repetitive way. This research intends to show how medias can specialize in instilling hate and prejudice into their reader's minds. This is what can be called politics of enmity and hostility based on the manipulation of language.


La rhétorique anti-chinoise du Taipei Times dans le contexte de l'agitation à Hong Kong et de l'épidémie de coronavirus – une nouvelle LTI

Cette recherche se fonde sur deux références principales : l'analytique des discours et la police des énoncés chez Michel Foucault d'une part et, de l'autre, les notes d'un philologue sur la langue nazie (LTI – Lingua Tertii Imperii) de Victor Klemperer.
Il s'agit de montrer comment un organe de presse peut s'assigner la tâche de fabriquer une figure de l'ennemi et, dans ce but, développer toute une rhétorique destinée à fixer les normes de la correction politique au temps de la nouvelle Guerre froide. Telle est donc la version Taipei Times de la LTI - la Lingua de Taiwan Indépendante - un jargon fait d'invectives, de comparaisons historiques erratiques, de déformations grossières de la réalité et de dénonciations obsessionnelles de l'ennemi. Cette recherche vise à analyser la façon dont cette opération de fabrication de l'ennemi repose sur des stratégies et des tactiques dont le propre est d'être envisagées et conduites comme une guerre. Le but de cette opération est de conditionner les lecteurs en reprenant inlassablement les mêmes mots-clés, les mêmes motifs, les mêmes arguments simplistes. Cette recherche vise à montrer comment certains médias peuvent se spécialiser dans l'instillation de la haine et du préjugé dans l'esprit de leurs lecteurs. Ceci pourrait s'appeler une politique systématique de l'inimitié et de l'hostilité fondée sur la manipulation du langage.